Accalmies de ton coeur
Ton cœur comme le mien ne vivent que pour d‘autres contrées.
De ces paradis de rêves inexaucés je vois se dessiner tes cheveux châtains et tes beaux yeux olivine…
Narre-moi les accalmies et les orages de ton cœur, tes sourires et tes peines.
Peint moi les courbes de tes sanglots, les labyrinthes de ton enfance et les vertiges de tes cauchemars.
Décris-moi le rayon d‘espoir derrière chacun de tes rires.
Conte moi l‘histoire de ta vie, lis-moi ce livre sans fin, j‘aspire à savourer ses moindres pages aux bords effilés comme sa plus charmante tache d‘encre.
Je dois t‘avouer que du sommet où je t‘écris le ciel étoilé paraît si scintillant, à croire que tes yeux ont ranimé la lune, comblé la noirceur du cosmos et vaincu ma raison.
Ce soir-là je fais le vœu que tu admires les cieux avec mon souvenir encore ancré en toi
Un admirateur déjà démasqué, aux mots inépuisables pour ton sourire …

Découvre aussi

Haut de la Page