Test : Sigma 100-400mm F5-6.3 DG DN OS Sony E
" un téléobjectif abordable "
Présentation
La monture Sony est l'une des plus fournies en matière d'objectifs, si ce n'est la plus fournie. La monture FE possède une large gamme de plus de 150 objectifs. Une offre enrichie par des constructeurs tiers tels que Sigma, Tamron, Zeiss, Samyang, Voigtlander, Tokina, 7Artisans, Kamlan, Kipon, Meike, Zhong Yi, Viltrox et Laowa. On pense souvent au téléobjectif pour l'animalier, mais détrompez-vous, son application ne se résume pas seulement à cela. Je pense à de la photographie de sport, de rue, de portrait serré, de proxy macro… Dans mon cas, l'acquisition de cet objectif fut motivée par mon désir d'apporter de la fraîcheur dans mes photos de paysage, en me permettant d'isoler des détails de l'horizon et de donner un effet de compression des plans.
J'ai longtemps cherché le téléobjectif qui correspondrait le plus à ma pratique de la photographie. Au cours de mes recherches mon attention a été retenue par les modèles suivants :
Sony 24-240mm f/3.5-6.3 OSS
Sony 70-200mm f/2.8 GM OSS
Sony 70-200mm f/4 G OSS
Sony 70-300mm f/4.5-5.6 G OSS
Sony 100-400mm f/4.5-5.6 GM OSS
Sony 200-600mm f/5.6-6.3 G OSS
Sony 135mm f/1.8 GM
Sony 400mm f/2.8 GM OSS
Sony 600mm f/4 GM OSS
Sigma 135mm f/1.8 DG HSM Art
Sigma 100-400mm f/5-6.3 DG DN OS Contemporary
Tamron 28-200mm f/2.8-5.6 Di III RXD
Tamron 70-180mm f/2.8 Di III VXD
Tamron 70-300mm f/4.5-6.3 Di III RXD
Zeiss Batis 135mm f/2.8 Sonnar T
Tokina SZX 400mm f/8 Reflex MF FE
Samyang 135mm f/2 ED UMC
Laowa 105mm f/2 T3.2 STF
Voigtlander 110mm f/2.5 MACRO APO-LANTHAR
Je t'avoue que sur tous ces modèles, j'ai grandement hésité entre le
Sony 200-600mm f/5.6-6.3 G OSS, le Tamron 70-180mm f/2.8 Di III VXD, le Sony 100-400mm f/4.5-5.6 GM OSS et le Sigma 100-400mm f/5-6.3 DG DN OS Contemporary.
Pour le premier, j'avais trouvé un prix attractif en occasion auprès d'un Youtuber. Mais je me suis ravisé au vu de l'encombrement de cet objectif. Concernant le Tamron, sa plage focale n'allait pas assez loin pour mon utilisation. Le choix fut assez difficile entre le 100-400 de Sony et celui de Sigma. Comme tu l'auras compris, j'ai finalement opté pour le Sigma qui, au vu des nombreux tests que j'ai pu regarder, est  plus léger et surtout moins cher que son concurrent de chez Sony.
Au premier abord, en découvrant que cet objectif fait partie de la gamme Contemporary de Sigma, on s'attend à un objectif de moyenne gamme, contrairement à la gamme Art qui se veut être sans défaut. Pourtant Sigma a annoncé que cet objectif doit être considéré comme du haut de gamme en matière de qualité optique. Le choix du classement dans la gamme Contemporary reviendrait au fait que l'objectif ait un revêtement en plastique et non en métal. Non verrons dans ce test s'il mérite ou non sa place au sein de la gamme Contemporary.
J'ai testé le Sigma 100-400mm f/5-6.3 DG DN OS Contemporary pendant plus de deux mois et je peux t'assurer que peu de choses lui ont été épargnées. Capteur 61 Mpx, rafale à 10 ips, pluie, froid, basse lumière, pause longue, et j'en passe !
Spécificités
Tout d'abord, un rapide coup d'œil sur ses caractéristiques :
On remarque que l'objectif à une ouverture coulissante allant de F/5 à F/6.3 à mesure que l'on zoome. L'objectif est stabilisé (4 stops) et tropicalisé. Il est également doté d'un bouton paramétrable. On notera son faible poids pour la plage focale qu'il délivre. Côté optique, on est face à un diamètre de filtre de 67mm et une formule optique 16 groupes, 22 éléments, dont une lentille FLD et 4 lentilles LCD (voilà où se trouvent les 1 140 grammes de cet objectif !)
Type d'objectif photo Hybride plein-format ; Compatible APS-C Oui ; Formule optique 16 groupes, 22 éléments ; Angle de champ (Plein-format) 24.4°-6.2° ; Diaphragme 9 lamelles (circulaire) ; Ouverture minimale F22-F29 ; Distance minimale de mise au point 112(W)-160(T) cm ; Mise au point AF-S Oui ; Mise au point AF-A Oui ; Mise au point AF-C Oui ; Mise au point manuelle Oui ; AF sur les yeux Oui ; Sourire/Détection visage Oui ; Bouton AFL Oui ; Résistant à la poussière et aux éclaboussures Oui ; Compatible avec les corrections optiques intégrées Oui ; Rapport de reproduction maximal 1:4.1 ; Diamètre de filtre φ67mm ; Dimensions L-Mount (diamètre x longueur) φ86.0mm x 197.2mm ; Dimensions Sony E (diamètre x longueur) φ86.0mm x 199.2mm ; Poids L-Mount 1,135g ; Poids Sony E 1,140g ; Edition C020 ; Stabilisé Oui ; Accessoires fournis Pare-soleil, ruban de protection ; Pare-soleil LH770-05 ; Collier de pied SIGMA TRIPOD SOCKET TS-111 (En option) ; Compatible USB Dock Oui
Prise en main
La construction de cet objectif est en plastique que je trouve de grande qualité. Bien évidemment le fut de l'objectif est en métal.
Côté prise en main, la première chose qui m'a frappé est la bague de zoom inversée (antihoraire pour zoomer), qui pour moi est contre-intuitive. La fluidité de la bague de mise au point est quant à elle bien dosée.
Sur le long de l'objectif, on peut trouver pas moins de 5 boutons. Un bouton de stabilisation (Off - 1 - 2), un bouton programmable, un limitateur de mise au point (Full - 1 à 6m - 6 à infini), un switch AF - MF et enfin un bouton permettant d'empêcher le zoom de se déployer lors d'éventuels transports.
Le pare-soleil est plutôt grand mais permet néanmoins de bien protéger la lentille frontale.
Un joint d'étanchéité est placé entre la monture et le fut de l'objectif.
En ce qui me concerne, j'ai trouvé la construction de cet objectif très qualitative et la plastic très bien usiné. Les multiples boutons ne sont pas de trop, c'est tout ce qu'on peut attendre d'un objectif de cette catégorie ! Aussi, pas de sensation de soufflet quand on déploie ou rentre l'objectif !
J'aurais aimé que l'objectif soit livré avec un collier de trépied, malheureusement celui-ci est en option et n'est d'ailleurs pas donné. Il te sera INDISPENSABLE si tu souhaites utiliser un trépied, au risque de fragiliser la monture de ton appareil et forcer sur les articulations de ton trépied. Sache toutefois que ce collier de trépied est compatible Arca-swiss. J'ai pu voir que chez certaines personnes, une housse de transport avait été fournie dans la boîte. Ce ne fut pas mon cas, peut-être parce que je l'ai fait importer.
Distorsion
Maintenant parlons de la distorsion. Sur les graphiques ci-dessous, on peut voir que la distorsion est assez présente et ce à toutes les focales. La déformation s'accentue à mesure que la focale augmente. Dans mon cas ce ne fut pas rédhibitoire, les logiciels comme Lightroom ou DXO on sut très bien corriger ce défaut.
Vignettage
Le vignetage est un défaut optique qui se caractérise par l'assombrissement des côtés de l'image. On cherche parfois à accentuer cet effet à des fins artistiques.
Sur cet objectif, le vignetage sera surtout présent à fond de zoom à 400mm. On préfèrera fermer légèrement le diaphragme pour limiter ce phénomène. Encore une fois, les logiciels de post-production corrigent très bien ce défaut.
Ci-dessous un test réalisé par lesnumériques montrant l'évolution de l'indice de luminance à 400mm en fonction de l'ouverture du diaphragme.
Netteté / Piqué
A présent nous rentrons dans la partie la plus cruciale pour un objectif, la netteté !
Si je devais qualifier l'évolution de la netteté de cet objectif en fonction de l'ouverture et de la focale, je dirai qu'elle est assez hétérogène.
C'est un fait, à mesure que l'on zoom le piqué s'appauvrit.

A 100mm comme à 200mm, le pique de netteté est atteint dès F/5.6
A 300mm il conviendra de fermer le diaphragme à F/11 pour avoir un maximum de netteté.
A 400mm on pourra rouvrir le diaphragme à F/8 pour obtenir la meilleure netteté.

Sur un Sony A7III de 24 Mpx, cette perte de netteté n'aurait posé aucun problème. Mais pour être honnête, c'est un objectif qui n'est pas capable de restituer les 61 Mpx proposé par un A7RIV même à 100mm.  Selon moi, la limite du pouvoir résolvant de cet objectif se situe aux environs de 30Mpx à 100 et 200mm contre 20Mpx à 300 et 400mm !
Oui, tu pourrais me dire que le pouvoir résolvant de cet objectif est loin d'être incroyable. Je te répondrais que tu ne trouveras gère mieux pour un objectif d'une telle polyvalence, à moins d'investir dans une focale fixe bien plus coûteuse.
Construire un téléobjectif relève d'une réelle prouesse technologique, d'autant plus quand il faut le rendre léger et accessible au grand public. Je pense que dans quelques années, les constructeurs seront capable de nous proposer quelque chose de plus performant, mais ils ne pourront jamais rendre le verre des lentilles infiniment transparent.
La photo au téléobjectif est faite de compromis. Sache qu'en photo de paysage, tu perdras même de la netteté à cause de l'humidité de l'atmosphère ! Tout cela pour te dire qu'avec un téléobjectif ne t'attend pas à retrouver la résolution d'un 24mm 1.4 GM de chez Sony !
Bokeh / profondeur de champs
Comme tu l'auras remarqué, l'ouverture de cet objectif est limitée à F/5 et F/6.3 à la plus longue focale. Cette ouverture induira forcément un bokeh moins prononcé mais qui sera sauvé par la longue focale que propose l'objectif.
C'est sans surprise que l'on constatera que cet objectif n'est pas taillé pour produire du bokeh. Mais il arrivera sans mal à détacher le sujet de son arrière plan ! Ci-dessous un exemple en photo. On remarquera la présence de billes de bokeh en forme d'œil de chat sur les coins.
Aberrations chromatiques
Concernant les aberrations chromatiques, on est sur du Sigma, c’est-à-dire que la marque corrige très bien ce phénomène ! Tu peux agrandir l'image ci-dessous, mais tu n'en trouveras pas ;)
Autofocus
Un mot sur l'autofocus, ce dernier est redoutable ! Les lentilles se déplacent avec justesse, précision et silence. En collant l'oreille, on entend de fins bruits produits par le moteur de mise au point.
Stabilisation
La stabilisation prend tout son sens sur ce genre d'objectif. En effet, plus la focale est importante, plus les micromouvements induits par l'utilisateur se remarquent sur la photo. C'est d'autant plus vrai sur des temps d'expositions dépassants les 1/50" !
Sur ce modèle, la stabilisation, bien qu'efficace, ne fera pas de miracle. Elle permettra néanmoins de récupérer trois bons stops de lumière (constaté lors de mes tests).
Points Négatifs et Positifs
Nous approchons maintenant de la conclusion de ce test. J'en profite donc pour te donner les points positifs et négatifs que j'ai relevé. Commençons par les points négatifs pour terminer sur une bonne note :
Tout d'abord, j'ai trouvé dommage de la part de sigma de ne pas avoir de collier de trépied livré avec l'objectif. Je reste aussi sur ma faim concernant le piqué à partir de 300mm. La distorsion un peu trop présente, le vignettage parfois marqué et le plastique que je n'affectionne pas particulièrement …
Concernant les points positifs, il y'en a beaucoup : Le prix, le poids, l'encombrement, la polyvalence, la tropicalisation, la stabilisation, le bouton programmable, le bouton de verrouillage, le switch AF/MF, la compatibilité avec un trépied, la plage focale, l'autofocus, le traitement des aberrations chromatiques et enfin le petit diamètre de filtre !
Verdict
Tu l'auras compris, lors de mes tests je n'ai eu aucun problème rédhibitoire qui aurait pu justifier que je ne recommande pas cet objectif ! C'est donc pour moi un must-have de la monture Sony si tu as un budget modeste et que tu recherches de la compacité ! Cet objectif a tout d'un ART, mais son manque de piqué et sa construction en plastique justifient son positionnement au sein de la gamme Contemporary.
Exemples de clichés
Merci d'avoir lu cet article, j'espère qu'il a pu t'aider dans ta recherche de matériel. Si tu as des questions j'y répondrais avec plaisir. Tu peux me laisser un message dans le formulaire ci-dessous :
Envoyer
Thank you!
Test non sponsorisé, l'objectif a été financé à mes frais. Je me suis appuyé sur mon expérience ainsi que les test de Damien Bernal, LesNumériques et Sony Alpha Blog.

Découvre aussi

Haut de la Page